Dispositifs et dispositions pour une éducation de qualité en Haïti

Contexte

Le dimanche 16 mai 2021 j’étais l’heureux invité du groupe HELP[1] dans le cadre de leur formation en leadership. Je devais intervenir à leur dernière séance de LeadX pour l’année 2020-2021. Je ne savais pas trop en quoi je représentais un leader de taille à m’entretenir avec des professionnels de l’éducation et de la formation ainsi que de jeunes étudiants qui bénéficiaient d’un appui assez important pour la réalisation de leurs études et de leur projet professionnel. Mes compétences en éducation et mon évolution professionnelle dans des projets d’amélioration des pratiques pédagogiques en salle de classe et en dispositifs d’éducation de qualité n’étaient pas sues que de moi uniquement. Dans un pays où l’on risque de passer comme méga star pour des prouesses qu’on n’a jamais expérimentées, je me suis dit que ce n’était pas si mauvais que je fasse un exercice avec lequel j’étais familier : échanger avec un auditoire à propos de l’éducation de qualité. Deux thèmes m’ont été proposés pour mon intervention :

  1. Les défis d’une éducation de qualité en Haïti
  2. Les défis d’une éducation de qualité en Haïti, quelles actions à entreprendre ?

J’ai choisi le premier tout en sachant que les deux avaient pratiquement la même charge sémantique pour les avertis des sciences de l’éducation. Me considérant toujours comme sociologue des politiques éducatives, je serais jugé sur ma posture de leader en affichant une incapacité de lister un ensemble d’actions concrètes qui pourraient être entreprises à la fois par les acteurs individuels et institutionnels dans l’atteinte du noble objectif d’éducation de qualité.

Vingt fois sur le métier, ma première interrogation comme si je devrais commencer une longue recherche sans agenda était : à quoi renvoie l’éducation de qualité ?

Je n’étais pas encore au stade de sombrer dans un patriotisme contreproductif avec des interrogations qui abonderaient trop rapidement sur la pertinence des dispositions pour que l’éducation de qualité en Haïti cesse d’être un objet de discours politique. S’il fallait définir l’éducation de qualité il fallait d’abord se demander, au regard du décor actuel haïtien, à quoi doivent ressembler des dispositions pour une éducation de qualité. La qualité en elle-même représente un idéal à atteindre. Elle suppose des niveaux de satisfaction se juxtaposant de sorte que les efforts constants s’y légitiment pour trouver mieux comme pour montrer une éternelle insatisfaction caractérisant l’existence humaine contingente.

Quand on a seulement soixante minutes pour aborder un sujet aussi complexe avec un public plutôt averti qui voulait entendre mieux que le simple discours du quidam, il faut surtout éviter de faire l’étalage. Derrière le simple fait d’avoir un plan se cachait une cohérence certaine de l’exposé qui ne manquait pas de faire le lien avec ce qui ne se fait pas et qui explique cette descente aux enfers que connaît Haïti depuis la sortie de la dictature de 1986. Je me suis retrouvé confronté à ce que je n’aime pas forcément : faire court. Ma posture de professionnel de l’éducation m’impose toujours de ne pas laisser une seule zone d’ombre dans mes propos. Et il fallait faire court en précisant ceci : « l’éducation de qualité renvoie à un ensemble de dispositions permettant aux élèves de mieux apprendre et aux enseignants de mieux enseigner pour que les élèves soient en mesure de se lancer dans le champ professionnel leur permettant de se réaliser en tant que personne humaine »

D’aucuns me demanderaient quel courant théorique sous-tend mon propos mais il me semble que l’accent doit être mis sur deux termes clés : dispositifs et dispositions.

Parler de dispositif implique nécessairement de parler d’institution s’il faut respecter avec rigueur le principe fondateur de l’analyse institutionnelle. Malgré les débats contradictoires et la vaste littérature des adeptes du courant institutionnaliste, l’institution renvoie à un déjà-là (Lourau, 1977). Pris dans ce contexte, l’éducation de qualité institutionnalisée renvoie dans les esprits à un ensemble de principes qui ne sauraient ne pas s’appliquer au quotidien sans exiger de grands efforts de la part des décideurs. Comme le confirme Durkheim, l’institution est un fait social qui n’échappe pas à la pensée des gens d’une même communauté puisque les autorités politico-légales ont pris des dispositions pour sa réalisation ou son application. Malgré son aspect « particulier » comme l’entendent Lourau et Hauriou, elle se réalise et s’applique à travers plusieurs canaux possibles. À l’instar de Foucault, je dirais que ces canaux possibles sont des dispositifs. Quand je devrais traiter de la validation des acquis de l’expérience comme une institution je l’ai présentée avec sa fonction régulière à se faire un vecteur de l’insertion professionnelle en donnant aux expériences cette valeur formative où elles débouchent sur les mêmes titres que la formation académique[2]. L’éducation de qualité en Haïti pourrait être réduite au principe que se rendre à l’école suppose l’institutionnalisation d’un cadre d’enseignement et d’apprentissage garantissant le développement des élèves et des enseignants dans une logique gagnant-gagnant. Par extrapolation, une logique où le pays bénéficierait de toutes les retombées positives. Le sens à donner au concept de dispositif dans ce même ordre d’idées est qu’il est un « moyen de réaliser la mission ou la fonction sociale d’une institution[3] ». Plus simplement, un dispositif est un « procédé par lequel une institution se réalise[4] ». Les dispositifs sont des modalités voire des technologies selon lesquelles l’institution s’exerce. Cependant, Foucault précise qu’« il ne faut pas réduire les dispositifs ni à des théories, ni les identifier à des appareils ou à des institutions (bien qu’ils prennent appui sur eux) ni les faire dériver des choix moraux (bien qu’ils y trouvent leur justification)[5] ». Plusieurs dispositifs peuvent permettre à une institution de se réaliser mais d’un point de vue de l’évolution, l’un finira par supplanter tous les autres jusqu’à émerger en tant qu’institution. La cantine scolaire peut représenter un dispositif d’éducation de qualité, mais à un moment donné elle inscrit dans l’esprit de quiconque que l’école ne fonctionne pas sans la cantine. Du coup, des règles spécifiques délimitent le fonctionnement de la cantine pour qu’elle joue son rôle de dispositif d’éducation de qualité. Les dispositifs ont une durée de vie. Mais, tout comme l’institution, leur légitimité est garantie par un cadre politico-juridique. Pour départager dispositif et institution, il peut être affirmé que l’institution est une idée dominante et le dispositif combiné à d’autres dispositifs contribuent à sa matérialisation. Face aux dispositifs institutionnels l’individu peut à la fois jouer le rôle de concepteur mais également celui d’utilisateur. Le concept de dispositif « implique nécessairement l’intentionnalité agissante du concepteur et des utilisateurs » (Lochard, 1999)[6].

Les dispositifs d’éducation de qualité

La mise en œuvre du projet PEQH[7] en Haïti repose sur un ensemble de dispositifs qui donne du sens à l’éducation de qualité. Cela donne du sens parce que le projet expérimente dans le but de trouver un modèle reproductible. Cette qualité repose sur des standards dont les dimensions sont les suivantes :

  1. Leadership du directeur d’école
    1. Travail en équipe
    1. Objectifs éducatifs clairs
    1. Suivi des objectifs éducatifs
  2. Gestion du personnel
    1. Formation professionnelle
    1. Évaluation de performance
    1. Satisfaction professionnelle
  3. Gestion pédagogique
    1. Pratiques pédagogiques
    1. Supervision pédagogique
    1. Conditions pour enseigner et apprendre
  4. Participation de la communauté
    1. Conseil d’École
    1. Participation des parents
  5. Convivialité scolaire
    1. Climat scolaire
    1. École sans violence
    1. Code disciplinaire

Depuis le début du mois de mai 2021, une vidéo fait le tour des réseaux sociaux où un père de famille se fait la vedette d’une violence sans pareille face à son fils fréquentant une école nationale congréganiste de la capitale haïtienne. D’aucuns disent que c’est par frustration par le fait que son fils n’a pas obtenu de bonnes notes. Pour certains, c’est la misère qui expliquerait cette rage qu’il ne pouvait contenir face à son fils se montrant non conscient des durs efforts lui permettant d’aller à l’école. N’ayant pas pu lui-même s’exprimer pour que son geste soit expliqué, cette violence ne peut que générer de la violence au plus haut niveau. Il me semble que c’est au nom du principe de combattre la violence à l’école que les dispositifs d’éducation de qualité s’expliquent et se justifient. L’éducation de qualité ne se met pas en œuvre avec un directeur d’école qui est resté coincé dans son bureau du matin jusqu’au soir. Agissant ainsi, il risque d’utiliser uniquement son personnel de soutien pour veiller au respect de ses consignes par les élèves et les enseignants alors qu’il est le premier conseiller pédagogique de l’école. La participation des parents ne doit pas se résumer à leur présence à une convocation du directeur d’école tout comme l’école n’appartient pas à un directeur qui la confondrait avec son entreprise personnelle. La DAEPP[8] a pris en ce sens une disposition assez intéressante avec le Conseil d’École. Malheureusement, les directeurs d’école ont tendance à mener face au conseil d’école une politique de doublure que les Inspecteurs ne sont pas capables d’endiguer. Mieux qu’un dispositif appelé Leadership du directeur d’école, la direction de l’école représente une institution dans l’institution scolaire. La nomination de Monsieur X ou de Madame Y comme directeur-trice d’école n’est qu’un dispositif permettant à la direction de l’école de se matérialiser. C’est également la justification de la poursuite des objectifs éducatifs clairs comme standard d’une politique d’éducation de qualité.

Aperçu de la liste exhaustive de dispositions pour une éducation de qualité

Le Petit Larousse Illustré 2021 ne permet pas de se rapprocher des décisions prises pour que l’éducation de qualité soit une réalité si l’on se tient à ce qui est proposé pour disposition en termes de définition :

  1. Action de placer des choses ou des personnes ; manière dont elles sont disposées ;
  2. Tendance générale ;
  3. Faculté d’user à son gré de quelque chose ;
  4. Règle ou prescription énoncée dans un texte (Droit) ;

En revanche, j’ai tendance à croire que tout ce que j’appelais des dispositions sont des dispositifs si je me fie au Petit Larousse Illustré 2021 :

  1. Ensemble de pièces constituant un mécanisme, un appareil quelconque ; ce mécanisme, cet appareil ;
  2. Ensemble de moyens mis en œuvre dans un but déterminé ;
  3. Articulation des moyens qu’adopte une formation militaire pour exécuter une mission ;
  4. Partie d’un jugement dans laquelle est exprimée la décision du tribunal, précédée des motifs qui justifient la décision prise (Droit) ;
  5. Dispositif scénique, aménagement spatial de l’aire de jeu au théâtre.

Pour résoudre le souci lié au choix terminologique, je me dis que chaque élément de la liste des dispositions renvoie à une action concrète qui se met en œuvre à un moment ou à un autre pour matérialiser l’éducation de qualité qu’on se donne pour objectif. On se retrouve simultanément dans l’action de placer des choses ou des personnes, dans une tendance générale et dans une prescription. En d’autres termes, si je prends la gratuité scolaire comme une disposition, cela signifie qu’elle place les familles de petite bourse dans une posture d’aisance où leur condition socioéconomique ne représente pas un obstacle à la scolarisation de leurs fils et/ou de leurs filles. Tout comme en prenant le plan d’amélioration d’école comme un dispositif d’éducation de qualité signifie que j’évoque une tendance générale à mettre une veille dans chaque école pour développer des activités visant à améliorer un élément du profil dressé annuellement pour l’école. La notion de disposition renvoie alors à des décisions prises à un moment donné pour que l’éducation de qualité soit atteinte toujours à un plus haut niveau. Les dispositifs inscrivent alors ces dispositions dans un cadre de pérennisation et d’évolution.

Bien qu’exhaustive comme annoncé dans le titre de cette partie, les éléments qui suivent renvoient aux dispositions prises pour inscrire un système dans une démarche d’éducation de qualité :

  1. Infrastructures ;
  2. Cantine scolaire ;
  3. Manuels scolaires ;
  4. Formation continue des enseignants ;
  5. Équité femme-homme ;
  6. Gratuité scolaire ;
  7. Frais de fonctionnement ;
  8. Plan d’amélioration d’école ;
  9. Collecte de données ;
  10. Supervision/Inspection et assistance technique.

La supervision et l’assistance technique ne représentent malheureusement pas une même action traduite avec deux vocabulaires différents. La régulation nécessaire associée au respect des normes se démarque de l’assistance technique qui développe de l’accompagnement à mieux appliquer la prescription de chaque disposition. Par ailleurs, la collecte des données constitue un pilier qui peut se placer dans quelle que soit la liste de dispositifs ou de dispositions en matière d’éducation de qualité car elle est la base de la prise de décision. En éducation, on ne décide pas de manière fantaisiste. On décide avec les données dont on dispose.

J’ai réussi à terminer mon intervention en mettant en priorité le rôle de l’État dans l’augmentation de la part des dépenses publiques allouées à l’éducation dans un premier temps. Dans un deuxième temps, il est urgent que le Ministère de l’Éducation Nationale réduise les écarts entre les prescriptions officielles et la réalité du système éducatif dans les stratégies de mise en œuvre. S’il faut inscrire tout cela dans un projet collectif, l’Université doit mener des études sur l’origine de ces écarts et le secteur privé doit appuyer les dispositifs publics au lieu de se cantonner uniquement à combler le vide laissé par l’insuffisance de l’espace physique d’accueil du secteur public. Jusqu’ici l’intervention consistant à combler le vide en augmentant la part du non-public dans le parc scolaire ne fait que générer un peu plus d’inégalités entre les familles. Avec autant d’inégalités, l’éducation de qualité ne peut pas manifester dans un court délai des résultats mesurables. Tout se résume à réduire les inégalités alors que les indicateurs démographiques ne traduisent pas un décor tendant à l’admiration dans un contexte d’inflation, d’instabilité politique et d’insécurité. Dans ce contexte précis, un leader doit faire montre d’une implication professionnelle active (Mias, 1998) qui se démarque d’une simple mise en accusation de soi-même et de tous dans les discours habituels de jour férié.


[1] Haitian Education and Leadership Program

[2] Boursiquot, H. (2014). Transformations des pratiques et des usages de la validation des acquis de l’expérience en Haïti : cas de l’enseignement supérieur haïtien. Thèse de doctorat en sciences de l’éducation. Université Paris-Est.

[3] Foucault, M. (1975). Surveiller et punir. Paris: Gallimard

[4] Ibid, p.155

[5] Ibid, p.155

[6]Cité par Monique Linard in « Conception de dispositifs et changement de paradigme en formation ». Éducation permanente no 152/2002-3, pp.143-153

[7] Projet pour une Éducation de Qualité en Haïti. C’est un projet du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle bénéficiant du financement de la Banque Mondiale, de la Caribbean Development Bank (Banque Caraïbéenne de Développement), de la BID (Banque Inter-Américaine de Développement) et des Affaires Mondiales du Canada.

[8] Direction d’Appui à l’Enseignement Privé et du Partenariat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :